Bienvenue sur le forum "Mont Blanc Chamonix".
Inscrivez vous pour participer, et avoir accès à toutes les fonctions.
C'est facile et gratuit.

Mail de confirmation de votre inscription : Surveiller votre boite Spam.

Nous vous demandons une petite présentation individuelle après votre inscription comme nouveau membre, avant de poster vos messages, c'est ici :
http://montblanc-chamonix.forumgratuit.fr/f4-accueil-et-presentations-news-du-forum
Faites nous part de vos sorties : Ski, Snow, Alpinisme, Randos, Escalade, Vol libre etc... Vos photos et Vidéos.

Le dictionnaire de la grimpe

Partagez
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Le dictionnaire de la grimpe

Message  Admin le Ven 29 Avr 2011 - 17:21

ARTIF. ou Artificielle: type d'escalade utilisant d'autres moyens que les moyens naturels (le rocher) pour sa progression.

ASSURER: action de retenir le grimpeur avec sa corde pour enrayer une éventuelle chute.

ATTACHE: corde de 40 à 80 mètres de long et environ 9.6 à 10.5 mm de diamètre, sur laquelle on grimpe en simple.

AUTO-ASSUREUR: s'assurer soi-même (par exemple, pendant un rappel avec un autobloquant).

AVALER: reprendre de la corde, la retendre lors de l'assurage d'un grimpeur.

A VUE (grimper): sans connaître la voie.

BAQUET: grosse prise que toute la main peut saisir (plus souvent appelé un "bac").

BAUDRIER: harnais de sangle rendant la chute confortable.

BOMBE (se prononce "bombé"): bombement rocheux.

BUTER: échouer.

CLOUS: pitons, lames métalliques de différentes sortes munies d'un oeil pour le passage du mousqueton.

COINCEUR: pièce métallique en forme de boulon, munie d'un câble ou d'une cordelette et destinée à être coincée dans une fissure pour faire office de point d'assurage.

CORDEE (se prononce "cordée"): équipe de 2 ou 3 individus reliés par une corde.

COUENNE: petite falaise de 10 à 40 mètres.

COUPLAGE: jumelage de deux points d'amarrage; il se fait à l'aide de la corde ou avec 2 sangles.

CROCHET A GOUTTE D'EAU: petite lame métallique recourbée munie d'une sangle ou d'une cordelette destinée à être posée sur une aspérité rocheuse pour faciliter la progression.

CUISSARD: baudrier n'enserrant que les cuisses et la tailles.

DALLE: plan rocheux homogène plus ou moins incliné.

DEBOUTONNER (se prononce "déboutonner"): se dit lorsque tous les points d'assurage ont été arrachés lors d'une chute.

DEGAINE: deux mousquetons reliés par une petite sangle.

DIEDRE: formé par l'intersection de 2 pans de mur (comme un livre ouvert).

DÜLFER: (prononcer "dulfaire") technique d'opposition des pieds et des mains, souvent utilisé pour grimper en fissure.

ECOLE (d'escalade): site équipé pour la pratique de l'escalade.

ENGAGE (se prononce "engagé")(un passage): ou la chute peut être longue à cause de l'espacement des points ou de l'absence d'équipement.

EN TETE (grimper): grimper en première position (premier de cordée), c'est celui qui installe la voie, sa corde est vers le bas et c'est lui qui met les dégaines.

EQUIPEMENT: ensemble des points d'assurage déjà mis en place.

EXPOSE (un passage) (se prononce "exposé"): où la chute est dangereuse.

FISSURE: faille dans la paroi, plus ou moins profonde et large (de très belle dans le massif du Mont Blanc).

FRIEND: coinceur mécanique.

GAZ: le vide, ou le sentiment de vide ("ambiance gazeuse").

GRATON: très petite prise ("ça grattonne dur").

JAUNIR (un point): franchir un passage en n'utilisant le point d'assurage que pour s'assurer.

LIBRE (grimper en): même sens que "jaunir"; on s'assure mais on n'utilise aucun moyen artificiel pour grimper.

LONGUEUR (une): distance séparant deux relais (inférieur ou égale à la longueur de corde utilisée).

LOVER: plier la corde.

LUNULE: petit bracelet rocheux.

MONO-DOIGT: prise ne laissant place qu'à un doigt (en général le majeur). Bi-doigt, prise pour deux doigts.

MOU (du): donner de la corde, la détendre. Par exemple, on donne du mou au premier de cordée pendant qu'il grimpe (l'inverse est du sec").

MOULINETTE (faire une): descendre du sommet d'une voie un grimpeur au bout de sa corde pour qu'il puisse remonter en étant assuré depuis le haut. On confond souvent ce terme avec "assurage poulie".

OUVRIR (une voie): faire exister un cheminement sur un rocher là ou il n'y en avait pas. Ouvrir du bas, c'est partir de la base de la paroi pour aller vers son sommet; ouvrir du haut consiste à descendre en rappel dans une paroi pour y placer des points d'assurage avant d'en faire l'ascension.

PIED-MAIN: figure consistant à monter le pied sur une prise sur laquelle se trouve déjà la main.

PITON: voir "clou".

POF: résine de pain servant à assécher les mains.

POINT: spit, piton, coinceur, lunule... tout ce qui se fixe (ou est déjà en place) dans la paroi et sert à l'assurage.

PREMIER (de cordée): celui qui grimpe en premier, en tête.

RAPPEL (un): corde de 80 à 90 m de long et de 8.5 à 9 mm de diamètre sur laquelle on grimpe en double. Nom de la manoeuvre consistant à descendre le long d'une corde (faire un rappel).

REGLETTE: petite prise horizontale.

RELAIS: endroit ou s'arrête le premier pour faire monter le second; les deux grimpeurs se retrouvent ensemble au relais à la fin d'une longueur.

RENVOI (point de): le point qui, lorsqu'on y passe la corde, transforme une force vers le bas en force vers le haut, (comme une poulie).

RETA: rétablissement; passage d'une suspension à un appui.

REVERSIBLE (grimper en): à chaque nouvelle longueur le premier de la longueur précédente passe en second et vice-versa.

RING: point scellé dans la paroi.

SEC: tendre la corde (inverse de "mou"). On dit sec pour se faire assurer corde tendue.

SECOND: celui qui ne grimpe pas en tête.

SOLO: grimper seul en s'auto assurant. Souvent confondu avec solo intégral (sans s'assurer).

SPIT: piton à expansion.

STATIQUE (une): corde sans élasticité.

SURPLOMB: au-delà de la verticale.

TAQUET (être au): passer de justesse, être dans sa limite supérieur.

TOIT: surplomb horizontal, comme un plafond.

TYROLIENNE (faire une): tendre une corde entre deux parois pour passer de l'une à l'autre.

VACHER (se): s'attacher.

VIRE: terrasse naturelle plus ou mois étroite en pleine paroi.

VOIE: itinéraire reconnu.

VOLER: chuter.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix

    La date/heure actuelle est Mar 27 Juin 2017 - 12:41