Forum Mont Blanc Chamonix

Bienvenue sur le forum "Mont Blanc Chamonix".
Inscrivez vous pour participer, et avoir accès à toutes les fonctions.
C'est facile et gratuit.

Mail de confirmation de votre inscription : Surveiller votre boite Spam.

Nous vous demandons une petite présentation individuelle après votre inscription comme nouveau membre, avant de poster vos messages, c'est ici :
http://montblanc-chamonix.forumgratuit.fr/f4-accueil-et-presentations-news-du-forum
Forum Mont Blanc Chamonix
Faites nous part de vos sorties : Ski, Snow, Alpinisme, Randos, Escalade, Vol libre etc... Vos photos et Vidéos.

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Sam 14 Mai 2011 - 21:58

lomdumtblanc a écrit:Pour le fond du sujet, je serais curieux de savoir comment les "anti-réchauffement anthropique" explique-t-ils, entre autre, que le fait de rejeter des Gt de CO2 n'a pas d'effet? Surtout au point d'avoir obtenu dernièrement un changement d'unité dans la composition de l'atmosphère de notre planète! On est quand même assez balèze, non? Shocked
Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de monde qui pense cela, sauf certains extrémistes.
Par contre quantifier cet effet est un autre problème, et je suis de l'avis de Luc Moreau que je cite plus haut.

D'autres imaginent un certain nombre de rétroactions négatives, mais c'est bien compliqué, et il n'y a pas plus de certitudes dans ce sens.

Personnellement je pense que les fluctuations climatiques naturelles ont un rôle plus important qu'on nous le dit (Le GIEC a bien œuvré dans ce sens) et que l'effet anthrophique peut accentuer un réchauffement ou réduire un refroidissement, mais pas plus.
Les grands volcans n'ont jamais empêché les oscillations d'en contrer leurs effets, et c'était incomparablement plus dommageable pour le climat, sans commune mesure avec les activités humaines.

Le climat est trop complexe pour le mettre dans de simples équations, où chacun peut mettre ce qu'il veut, comme on le fait avec des projections par ordinateur, qui peuvent ne donner parfois que le résultat que l'on cherche, suivant ce qu'on l'on fournit comme données de départ.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
lomdumtblanc
lomdumtblanc
Pulsar
Pulsar

Messages : 2147
Date d'inscription : 05/05/2011
Localisation : Les Houches

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  lomdumtblanc le Dim 15 Mai 2011 - 10:17

Et pour ce qui se passe en ce moment? Le soleil est en pleine phase "d'inactivité" depuis quelques temps(qui d'ailleurs est plus longue que prévu initialement), aucune tache solaire, donc à priori il devrait faire plus froid et pourtant, il n'a jamais fait aussi chaud... confused

Je viens aussi de prendre le temps de regarder ça: vidéo
Bon, déjà qu'ils ne parlent pas de l'activité volcanique (Grrr! Shocked ), que la majorité des graphiques sont sans unités, voire sans échelle!!! Celui de 20'25" est curieux: l'unité inconnue donc de l'activité solaire est inversée! Le maximum vers le bas... Donc inversement proportionnel à la température!!! Donc contraire à ce qu'ils disent! geek

On en revient toujours là, on peut faire dire tout ce que l'on veut à une courbe!
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Dim 15 Mai 2011 - 10:40

lomdumtblanc a écrit:Et pour ce qui se passe en ce moment? Le soleil est en pleine phase "d'inactivité" depuis quelques temps(qui d'ailleurs est plus longue que prévu initialement), aucune tache solaire, donc à priori il devrait faire plus froid et pourtant, il n'a jamais fait aussi chaud... confused
Oui, le cycle 24 a été bien faible, mais il a redémarré depuis quelques mois avec une activité variable mais parfois assez marquée.
Le soleil c'est compliqué ! Il y a l'inertie des océans, de l'atmosphère. Si refroidissement il doit y avoir, ce peut être assez décalé dans le temps, et puis il y a des éléments, CO2 entre autres, volcans éventuellement, qui ont aussi une influence.
Et puis il y a le global et le local, il y a dans ce domaine d'assez grandes différences d'un continent à l'autre ou d'un hémisphère à l'autre.
Je crois que l'on s'accorde à dire qu'un cycle faible est suivi d'un ou 2 autres cycles faibles également, donc l'avenir nous renseignera sur l'effet de ces cycles solaires.

Je viens aussi de prendre le temps de regarder ça: vidéo
Bon, déjà qu'ils ne parlent pas de l'activité volcanique (Grrr! Shocked ), que la majorité des graphiques sont sans unités, voire sans échelle!!! Celui de 20'25" est curieux: l'unité inconnue donc de l'activité solaire est inversée! Le maximum vers le bas... Donc inversement proportionnel à la température!!! Donc contraire à ce qu'ils disent! geek
Je n'ai pas eu le temps de regarder cette vidéo qui fait environ 1 h, mais je ne me fais pas d'illusions, il y a dans ce domaine de véritables idéologies dans tous les sens, et il faut être extrêmement méfiant par rapport à ce que l'on voit, lit ou entend. Il y a bon nombre d'années que nous suivons cela, et c'est difficile de faire la part des choses, entre idéologie avec manipulation, et sérieux.
Maintenant que des astrophysiciens s'intéressent au climat, les choses bougent enfin.

On en revient toujours là, on peut faire dire tout ce que l'on veut à une courbe!
Bien vu !!! Il ne faut se fier qu'aux organismes tels que la NOAA pour avoir des graphiques assez fiables, ou des gens connus pour leur impartialité, il y en a peu dans ce domaine..


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Ven 20 Mai 2011 - 17:05

La NOAA confirme une certaine stabilisation du réchauffement climatique.

Cet organisme a mis à jour son graphique des anomalies annuelles de températures globales, et cette année la courbe s'allonge et montre que les températures se stabilisent depuis au moins 10 ans.

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 201001-201012


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Nicolas
Nicolas
Admin

Messages : 3327
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 38

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Nicolas le Lun 20 Juin 2011 - 10:17

Un article vue sur atlantico.fr

Sommes nous à la veille d'un mini-âge glaciaire ?

L'activité solaire va-t-elle baisser d'intensité ? C'est une hyptohèse évoquée lors d'une réunion de l'American Astronomical Society (AAS) Solar Physics Division à Las Cruces, dans l'état du Nouveau Mexique (USA).

Si ces prédictions sur une réduction de l'activité solaire se concrétisent cela aurait un effet sur le climat de la terre souligne le journaliste chargé de l'environnement à la BBC. S'il est scientifique, le sujet est aussi très politique puisque si le soleil chauffait moins la terre, cela pourrait-il diminuer l'impact du réchauffement climatique provoqué par les activités humaines ?

"La terre se dirige peut-être vers un mini-âge glaciaire" n'hésite pas à titrer le site The Register : "Des scientifiques National Solar Observatory (NSO) et de US Air Force Research Laboratory et l'US Air Force Research Laboratory analysent le comportement récent du Soleil, et tout indique qu'une période d'activité solaire inhabituellement bas peut être sur le point de commencer."

De son côté, la NASA évoque une baisse de l'activité solaire à la fin du XVIIe siècle entre 1645 et 1715, période durant laquelle les rivières gelaient plus que d'habitude, et la neige ne fondait pas à moyenne altitude ne se maintenant toute l'année.

"Enfin une bonne nouvelle pour les ours polaires" s'amuse le chroniqueur Richard Littlejohn sur une page entière titrée "L'âge de glace arrive, ne paniquez pas" parue dans le quotidien britannique Daily Mail paru le 17 juin.

David Hathaway, une autorité en matière de cycle solaire avait dit il y a cinq ans que le soleil allait entrer dans une période d'activité intense remarque le Financial Post. Mais aujourd'hui Hathaway qui travaille pour la NASA estime qu'il est trompé, et n'exclut pas une baisse de l'activité solaire et donc un refroidissement terrestre qui accompagnerait une diminution de nombre de tâches solaires.

Mais dans le New York Times, une tribune signée Madhulika Guhathakurta (physicien spécialiste du soleil à La NASA) et Daniel N. Baker (directeur du Laboratory for Atmospheric and Space Physics de l'Université Colorado) vient tempérer ces élans optimistes qui pensent que le soleil pourrait apporter une solution au réchauffement climatique " Maintenant que le soleil se rapproche de l'apogée de son cycle magnétique (...) personne ne peut prédire comment il se comportera. Est-ce que l'activité solaire continuera d'être faible, ou, au contraire fera-t-elle rage avec des orages solaires encore plus vigoureux ?"

Source: atlantico.fr
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Mar 21 Juin 2011 - 10:51

Oui, on trouve régulièrement ce genre d'article, d'ailleurs toujours des mêmes auteurs.
C'est le débat du moment, mais il faut voir que la température actuelle est plus élevée que lors de l'optimum médiéval, qui a précédé le Petit Âge Glaciaire.
Une preuve en est qu'aucun récit ne parle de la perte du bout de la langue terminale du glacier des Bossons, jamais produite depuis que la vallée est habitée. Ni de la fracture du bas du glacier d'Argentière.

Il faudra voir si le prochain cycle solaire 25 est faible également, mais il va falloir du temps...

Du fait que l'on part de très haut, il faudrait d'abord revenir à une situation des années 1960/70/80, ce qui serait déjà important, et ce n'est pas gagné.

Voyer le dernier graphique des températures mondiales. Nul doute qu'on est très au dessus de la moyenne trentenaire.

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Uah_lt10


Dernière édition par Michel le Mar 21 Juin 2011 - 22:06, édité 1 fois


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
lomdumtblanc
lomdumtblanc
Pulsar
Pulsar

Messages : 2147
Date d'inscription : 05/05/2011
Localisation : Les Houches

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  lomdumtblanc le Ven 1 Juil 2011 - 4:20

@Xavier: 400 (+1!) Very Happy Comme quoi, y a pas que moi! Wink
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Jeu 22 Sep 2011 - 23:28

Voici la dernière carte de la NOAA, anomalies des températures des océans et terres.

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Global-jan-dec-error-bar-pg


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Mar 11 Oct 2011 - 14:11


Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 305467_2138568629183_1395173208_32130503_1215661313_n lol!


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Nicolas
Nicolas
Admin

Messages : 3327
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 38

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Nicolas le Mar 11 Oct 2011 - 16:40

C'est pas faux lol!
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Mar 11 Oct 2011 - 17:25

Plus sérieusement Wink :

Je reprends ici une partie d'un dossier que nous avions fait sur l'ancien forum.

Voici le dossier transmis aimablement par Louis Renaud glaciologue à la demande de JJ Thillet (@lizé)
(Ce dossier est sous Copyright, mais accord pour l'utiliser sur ce forum).

Mon avis perso qui n'engage que moi :
J'ai toujours pensé que nous étions encore en sortie de PAG, en queue de PAG, les "rechutes" sont assez parlantes, mais la courbe moyenne est toujours à la hausse. Lorsqu'elle ne sera plus aussi "cadencée" on sera totalement sorti du PAG, mais en direction de quoi ? Mystère !

Un élément à prendre en compte. Il y a eu interaction entre plusieurs phénomènes qui se sont potentialisés lors du PAG.
Un qui est très important et qui a provoqué le pire refroidissement, c'est l'explosion du volcan Tambora en 1815. En 1816, les moyennes des températures dans l'hémisphère Nord descendirent de 0,5 °C à plus de 1 °C. L'été 1816, le plus froid jamais enregistré en Europe (dans les pays dotés d'une météo fiable), fut à l'origine d'une famine qui fit plus de 200 000 victimes.
Les Alpes furent particulièrement touchées, à tel point que pendant l'été 1816, il y neigeait presque toutes les semaines. Donc le minimum solaire ne serait pas le seul en cause.
Cela a du pas mal prolonger le PAG, albédo important, refroidissement des océans et des terres...

Au sujet des dates du PAG, Emmanuel Le Roy Ladurie situe le fin (officielle) en 1860. C'est la période où les glaciers alpins se sont nettement retirés des vallées.
Mais en lui demandant si la suite n'est pas une queue de PAG ? (comme la traine à l'arrière d'une perturbation) que dirait il ? "On peut le dire", ou "Pas du tout" ?

Pour illustrer, voyez cette vidéo de Vincent Courtillot, sympa à visionner, illustrée images et musique.
Qu'en pensez vous ?


J'ai une remarque à faire. Cette vidéo a été faite en 2009, donc Vincent Courtillot ne connaissait pas la moyenne des températures de l'année 2009 qui est très élevée, une de 5 années les plus chaudes du siècle, donc ce qu'il dit pour les dix dernières années serait forcément différent, car là il part de 1998 qui était une année record et fini en 2008 une année qui n'est pas record, donc la courbe n'est pas la même, et elle serait à la hausse en prenant 1999/2009.
De plus comme l'a très bien expliqué Stéphane, 10 ans ça ne veut rien dire. En climatologie c'est 30 ans qui est à retenir, et 60 ans si on veut une tendance climatique vraiment significative sur le long terme, et indiscutable. Bien sur dans ces 2 cas la tendance est à la hausse. Mais Vincent Courtillot parle souvent dans ce sens lors de ses débats.

Voici un graphique qui montre que si l'on prend 1998/2008 la courbe descend (rouge).
Si l'on prend 1999/ janvier 2010, la courbe monte (jaune).
Si l'on prend le long terme 1979/2009, c'est sana ambiguïté, la courbe monte malgré des fluctuations parfois importantes.
Si on ne prend que le court terme, 10 ans, on fait dire ce que l'on veut aux graphiques.

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Uah_lt10

Je repense à ce que l'on disait au sujet du réchauffement climatique actuel avec ses pauses et reculs, réchauffement qui t'inquiète, car notre hiver ne reflète pas la tendance mondiale du niveau actuel des températures, toujours à la hausse.

Louis Reynaud l'avait dit lui aussi, je pense que l'on est toujours en sortie de PAG, avec de petites rechutes tous les 20 à 30 ans, dans un mouvement de hausse globale.
Bien sûr cela réduit l'importance du CO2 antrophique, mais n'indique pas la cause de ces fluctuations depuis le PAG, qui sont sans doute "naturelles".

On pourrait rejoindre la moyenne des 10 000 dernières années dont nous sommes toujours en dessous.

La datation au radiocarbone, montre que la limite des arbres se situe 100 m plus bas actuellement qu'il y a moins de 5000 ans, des troncs retrouvés en bonne conservation, protégés par la glace, l'indiquent.

Une retombée médiatique de notre Topic sur l'article de Louis Reynaud.
C'est un article sur Kairn, site N°1 concernant la montagne dans le monde sous tous ses aspects.

D'autres troncs en Valais indiquent aussi une période plus chaude il y a 2500 ans.
A Cham, au dessus le village du Tour à 1500 m d'altitude, une souche de Mélèze avec des cernes sur 650 ans, a été trouvée où il n'y a pas de forêt actuellement, et qui date de 7000 ans, atteste d'une période particulièrement douce de plusieurs siècles.

Vers 1200 av JC, (âge de bronze) les langues glaciaires étaient en net recul par rapport à l'état actuel, également lors de la conquête romaine des Alpes il y eut un nouvel optimum climatique, et il y a 5000 ans de nombreux glaciers alpins avaient disparu.

Il y a 800 ans un tronc atteste aussi du réchauffement médiéval à une altitude où il n'y en a pas actuellement. C'est aussi l'époque du peuplement du Groenland.

(Sources : Sylvain Coutterand, glaciologue-géomorphologue, et ami).

Mais Stéphane posait une bonne question : Est ce que le réchauffement actuel n'est pas encore assez long pour avoir permis aux arbres de reconquérir de plus hautes altitudes ?

En tous cas cela montre bien que depuis 10 000 ans, fin de la dernière glaciation (Dryas récent), le réchauffement actuel est bien banal et peut encore s'accentuer, sans que l'on sorte des moyennes multi millénaires contemporaines.
Mais il peut aussi se produire une nouvelle fluctuation (naturelle) plus froide, ou accidentelle (volcan...).

A vos commentaires... cheers


Dernière édition par Michel le Jeu 27 Oct 2011 - 21:40, édité 1 fois


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Xavier
Xavier
Etoile d'or
Etoile d'or

Messages : 285
Date d'inscription : 09/04/2011
Localisation : Ain

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Xavier le Jeu 27 Oct 2011 - 19:43

L'anomalie thermique sur les 200 dernières années (ça chauffe dur à la fin!):

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YB_VxEQVGBw
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Jeu 27 Oct 2011 - 22:35

On voit bien la bascule vers un net réchauffement, qui s’accélère fortement ces 40 dernières années.
Le rouge y est de plus en plus fréquent, et très visible sur l'Europe.

J'ai mis cette animation vidéo sur le site, merci pour cette trouvaille intéressante.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Les prévisions du Giec seraient-elles très pessimistes?

Message  Michel Chx le Ven 25 Nov 2011 - 17:11

Les prévisions du Giec seraient-elles très pessimistes?

L'impact sur le climat d'un accroissement du CO2 serait moins sévère que ne le prévoient les projections...

Le réchauffement de la planète résultant d'un doublement des quantités de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère pourrait être moins important que les estimations des précédentes études, selon une recherche financée par l'Académie américaine des sciences publiée jeudi. L'impact sur le climat terrestre d'un tel accroissement du CO2, le principal gaz à effet de serre, serait moins sévère que ne le prévoient les projections les plus sombres du Groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat (Giec) publiées en 2007, soulignent les auteurs de ces travaux.

«Une moins grande probabilité de changements climatiques extrêmes»

Ces climatologues de l'Université d'Oregon (nord-ouest), dont l'étude paraît dans l'édition en ligne de la revue américaine Science, assurent cependant que le réchauffement climatique est bien réel et que les augmentations de CO2 dans l'atmosphère auront de graves conséquences. Mais insistent-ils, les projections extrêmes d'augmentation de température résultant d'un doublement du CO2 atmosphérique «sont improbables». «Un grand nombre des études menées jusqu'alors sur la sensibilité du climat à l'accroissement du CO2 ne remontent qu'à 1850, ne prenant pas pleinement en compte les périodes antérieures, surtout à une échelle globale», explique Andreas Schmittner, principal auteur de cette communication publiée à quelques jours du début de la conférence de l'ONU sur le climat devant se tenir du 28 novembre au 9 décembre à Durban en Afrique du Sud.

«Quand on reconstitue les températures à la surface de l'océan et de la terre ferme depuis le pic de la dernière période glaciaire il y a 21.000 ans et qu'on les compare aux simulations des modèles climatiques de cette même période on obtient une image très différente», explique-t-il. «Si ces données paléoclimatologies sont appliquées au futur comme prédit par notre modèle, les résultats montrent une moins grande probabilité de changements climatiques extrêmes qu'estimés précédemment», poursuit le scientifique.

La période glaciaire pas si glaciaire que ça

Dans son rapport de 2007 le Giec estimait que la température près de la surface de la Terre pourrait augmenter de 2 à 4,5 degrés Celsius en moyenne avec un doublement du CO2 dans l'atmosphère comparativement à la période pré-industrielle. Les études effectuées sur la période de 1850 à nos jours sont affectées par d'importantes incertitudes, notamment les effets de la poussière et d'autres particules en suspension dans l'atmosphère qui réfléchissent la lumière du soleil et réduisent ainsi le réchauffement ou la chaleur absorbée par les océans.

Les chercheurs de l'Université d'Oregon ont pu reconstituer l'évolution des températures à la surface de l'océan et des terres depuis 21.000 ans en analysant entre autres des carottes de glace, des fossiles et des couches sédimentaires des fonds marins. Selon les modèles climatiques avec une très forte sensibilité climatique au niveau de CO2 dans l'atmosphère, comme celui du Giec, la température moyenne de cette période glaciaire aurait été de six degrés inférieure avec pour conséquence de recouvrir la Terre entière de glace, ce qui ne s'est pas produit. «Bien que la planète était alors davantage recouverte de glace et de neige qu'aujourd'hui, la glaciation n'allait pas au-delà du 40e degré de latitude et les tropiques et régions subtropicales n'étaient pas gelées», souligne Andreas Schmittner. «Ainsi ces modèles climatiques surestiment le refroidissement» de la Terre quand la quantité de CO2 dans l'atmosphère correspondait à un tiers de celui d'aujourd'hui, tout comme ils surestiment le réchauffement dans leurs projections à la suite d'un doublement de ce gaz à effet de serre.

Importé par 20minutes.fr


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Xavier
Xavier
Etoile d'or
Etoile d'or

Messages : 285
Date d'inscription : 09/04/2011
Localisation : Ain

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Xavier le Lun 28 Nov 2011 - 16:00

Voici ce que donnent les prévisions du GIEC (peut être pessimistes?) pour la réduction (en pourcentage) de la durée annuelle d'enneigement dans les Alpes (chiffres concernant le massif du Mont Blanc, qui souffrira moins que les Alpes du Sud) :

2030 : 1200 m(-19 à -31%) 1800 m(-9 à -12%) 2400 m(-7à-10%)
2080 : 1200 m(-27 à -64%) 1800 m(-16 à -42%) 2400 m(-12 à -26%)

http://www.cnrm.meteo.fr/scampei/cen/html/N01800ANNB.html
Nicolas
Nicolas
Admin

Messages : 3327
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 38

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Nicolas le Lun 28 Nov 2011 - 21:01

Bonjour

De la part de Michel qui a quelques soucis de connexion cette semaine:

Je ne me fie guère a des projections sur une ou plusieurs décennies.
Il suffit de revoir les projections du GIEC sur les 10 dernières années, ou d'autres organismes, ça ne vaut plus rien 10ans après, puisque la température qui ne devait cesser de grimper en flèche, s'est plus ou moins stabilisée (au niveau mondial), même si 10 ans c'est trop court pour parler d'une véritable tendance.

Il y a les grandes oscillations naturelles qui sont peu ou pas prises en compte, et qui pourtant font notre climat http://forums.infoclimat.fr/topic/70944-amo-atlantic-multidecadal-oscillation/page__p__1638999#entry1638999, et la NAO http://montblanc-chamonix.forumgratuit.fr/t109-la-nao-oscillation-nord-atlantique qui font nos séries d'hivers neigeux, ou anticycloniques, ou doux, et pas seulement le CO2 dont ils attribuent la plupart ou la totalité des anomalies.
Xavier
Xavier
Etoile d'or
Etoile d'or

Messages : 285
Date d'inscription : 09/04/2011
Localisation : Ain

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Xavier le Sam 3 Déc 2011 - 20:10

2011 : probablement l'année la plus chaude jamais enregistrée en Suisse (il faudrait juste que décembre fasse +0,2°C par rapport à la norme 61-90):

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 2011suisse

Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Dim 4 Déc 2011 - 9:09

On risque fort d’avoir un décembre plutôt doux. Pour les jours à venir c'est assez parti dans ce sens.
Pour la suite, c'est encore un peu loin.
Seul le surprenant juillet est sorti de la tendance.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Xavier
Xavier
Etoile d'or
Etoile d'or

Messages : 285
Date d'inscription : 09/04/2011
Localisation : Ain

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Xavier le Mer 21 Déc 2011 - 13:23

Xavier a écrit:2011 : probablement l'année la plus chaude jamais enregistrée en Suisse
Confirmation :
Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Tsuisse2011


Pour avoir une idée de ce qui s'est passé dans nos contrées voici la température à Genève pour 2011 : toujours au dessus de la norme 61-90 (et pas de peu) excepté l'incongru juillet :
Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Tgenve2011

Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Sam 24 Déc 2011 - 9:30

La courbe moyenne est toujours montante, avec cette pointe de l'année 2011.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Nicolas
Nicolas
Admin

Messages : 3327
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 38

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Nicolas le Jeu 18 Oct 2012 - 16:36

Conférence « Le réchauffement climatique» de Vincent COURTILLOT

Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Jeu 18 Oct 2012 - 17:47

Je connais bien cette vidéo et je suis fan de Vincent Courtillot.
Un nouveau regard sur les fluctuations climatiques, contre la mode de la "pensée unique" actuelle sur ce sujet.

Ce qu'il dit est assez controversé dans le milieu scientifique, mais c'est bien de connaitre tous les points de vue.


Dernière édition par Michel le Mar 16 Avr 2013 - 16:01, édité 1 fois


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Mar 5 Fév 2013 - 20:43



_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Lun 18 Mar 2013 - 16:58

Je poste ceci ici, bien qu'étant un sujet général, pour signaler une importante mise à jour de cette page "climatologie" du site.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/
Michel Chx
Michel Chx
Admin

Messages : 3843
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Michel Chx le Mar 16 Avr 2013 - 16:08

Analyse de Fred Decker, Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Picture-19509 2 pages à lire.
Fred n'est ni pro-réchauffiste, ni pro-climatiosceptique, ni faux climatosceptique, ses analyses sont (pour moi) très objectives.

La fonte de l'Arctique va-t-elle mener à des hivers beaucoup plus froids en Europe ?

Frédéric Decker est météorologue à "Météo News" et géographe. Il est observateur bénévole pour Météo France (à Sainte-Geneviève-des-Bois, Essonne) depuis 2003.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/ Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 AccueilMini
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
Ma chaine Zapiks : https://www.zapiks.fr/profil/michel-chx/

Contenu sponsorisé

Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique. - Page 2 Empty Re: Fluctuations naturelles et réchauffement antrophique.

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 16 Sep 2019 - 14:05