Bienvenue sur le forum "Mont Blanc Chamonix".
Inscrivez vous pour participer, et avoir accès à toutes les fonctions.
C'est facile et gratuit.

Mail de confirmation de votre inscription : Surveiller votre boite Spam.

Nous vous demandons une petite présentation individuelle après votre inscription comme nouveau membre, avant de poster vos messages, c'est ici :
http://montblanc-chamonix.forumgratuit.fr/f4-accueil-et-presentations-news-du-forum
Faites nous part de vos sorties : Ski, Snow, Alpinisme, Randos, Escalade, Vol libre etc... Vos photos et Vidéos.

Le matériel d'escalade et son utilisation

Partagez
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  Admin le Ven 22 Juil 2011 - 10:29

Comment entretenir votre corde?

Nettoyer sa corde


Le lavage est possible (éventuellement en machine), à l’eau claire ou avec du savon sans détergent et à froid. Sa principale action est mécanique, les mouvements de la corde dans l’eau vont permettre aux micros particules minérales de se dégager de la structure des fils et de couler.

ATTENTION !

L’eau n’est pas un élément néfaste, c’est le séchage qui doit mobiliser toute votre attention. Suite à l’utilisation de sa corde en milieu humide ou après lavage, il est indispensable de l’exposer à l’air dans un endroit sec, protégé des UV, du gel et à l’écart de toute source de chaleur. Pour un bon séchage, la corde doit être dépliée sans sur-épaisseur et de préférence suspendue.

Le conseil du pro : « Rajoutez 2 jours supplémentaires au moment où vous jugez au toucher que la corde est bien sèche. C’est une marge de sécurité appréciable car un mauvais séchage peut être responsable d’une détérioration chimique interne rapide » (Laurent BOUVET)

Stocker sa corde

Au moment de l’année où l’activité d’escalade ou de montagne ralentit, il y a deux règles simples à suivre :

Si vous l’avez lavée, ne stockez pas immédiatement votre corde après séchage mais réutilisez-la pendant une ou deux sorties, elle sèchera encore dans l’action.

L’endroit de stockage doit être protégé des UV, de l’humidité, du gel et d’une source de chaleur importante. Laissez la corde en dehors de son sac à corde pendant cette période.

Par Rédaction Millet Vendredi 22 juillet 2011


Dernière édition par Michel le Jeu 6 Oct 2011 - 21:25, édité 1 fois


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Choisir votre corde.

Message  Admin le Ven 22 Juil 2011 - 10:35

Choisir votre corde!

A chaque activité sa corde !

Cordes dynamiques

Si vous pratiquez : Escalade en salle, Falaise, Grandes voies, Randonnées glaciaires

Il vous faut une corde à simple

C’est la corde type pour l’escalade dite sportive.

En escalade sportive, le grimpeur, quel que soit son niveau, a pour objectif de rejoindre le sommet de la voie d’escalade matérialisé par un relais. Tous les points d’assurage ainsi que le relais sont équipés de façon fixes et solides (selon des règles en vigueur), le grimpeur mousquetonne une corde unique lors de sa progression car c’est plus simple, plus rapide et plus aisé à réaliser.

Arrivé au relais, il passe sa corde dans celui-ci, avant de se faire redescendre en moulinette.

La corde utilisée doit avoir une longueur égale au double de la hauteur du sol au relais plus 5 mètres de marge pour le nœud d’encordement, l’éloignement de l’assureur du pied de la paroi.

Exemple :
La voie d’escalade fait 12 m de haut, ma corde doit faire 12 + 12 + 5 qu’on arrondira volontiers à la dizaine supérieure = 30 m.

En Europe, le jeu de l’escalade sportive est très répandu et la majorité des voies d’escalade ont une longueur comprise entre 20 et 30 m, raison pour laquelle la CORDE A SIMPLE de 60 m est un minimum quasi obligatoire (50% des grimpeurs choisissent même 70 m ou 80 m).

Si vous pratiquez : Montagne, Glace, Grandes voies, Expéditions

Il vous faut une corde à double

C’est la corde type pour la pratique en montagne ou en terrain non sécurisé.

On pourrait comme en escalade sportive, grimper la Face Nord des Droites (1 000 m de haut) et se faire redescendre en moulinette. Il faudrait alors 1 000 + 1 000 + 5 = 2 005 m de corde. Soit 130 kg et son encombrement !!!

Les alpinistes parcourent donc ces itinéraires par petites longueurs (50 m en moyenne). Le grimpeur de tête installe, au cours de sa progression, le matériel, arrivé au relais, il assure son second qui récupère le matériel de protection afin d’envisager une longueur suivante, puis une autre, etc.

La descente s’effectue souvent en rappel. Pour cela, il faut suspendre la corde par son milieu et chaque grimpeur de la cordée se laissera glisser sur celle-ci grâce à un système mécanique de frein ; au bout de cette descente, en tirant sur l’un des 2 brins, les grimpeurs vont « rappeler » à eux la corde. La cordée enchaînera ainsi, en sens contraire de la montée, des descentes successives par tronçons de 50 m.

Il faut donc 2 morceaux égaux de 50 m = 100 m de corde. Cette longueur nécessitait de rechercher une baisse de poids en affinant les cordes.

Elle se présente soit en une seule longueur de 100 m avec changement de couleur au milieu, soit en 2 brins séparés de couleurs contrastées (2×50 m permettent de répartir le portage de la corde et de n’utiliser parfois qu’un seul brin).

En hiver ou dans des itinéraires techniques 2 x 60 m peuvent être utiles.

Il existe un troisième type de corde: la corde jumelée

Développées dans un souci de gain de poids par rapport aux cordes à double. Leur usage normal impose de mousquetonner les 2 brins dans chaque point d’assurage, ce qui est incompatible avec le besoin de dissocier les mousquetonnages en montagne pour des raisons d’itinéraire ou de sécurité.

Cordes Statiques

Si vous pratiquez : Spéléologie, Canyon Travaux

On reconnaît en général les cordes statiques grâce à leur couleur majoritairement blanche ou unie (mais attention des cordes statiques militaires ou pour canyon peuvent être colorées pour raison de camouflage ou au contraire de meilleure visibilité). leur vraie différence: elles ne s’allongent pas (norme européenne EN1891, allongement maximum de 5%).

Elles servent principalement de support à la montée et à la descente et leur qualité statique rend les déplacements plus efficaces et plus sûrs. (imaginez, vous montez une échelle élastique, vous progressez de 2 barreaux mais l’échelle s’allonge d’autant : impossible et inefficace !). Elle remplace donc une échelle en quelque sorte.

De plus l’absence d’élasticité évite au point de contact avec le rocher (l’arbre ou le bâtiment…) un effet de yoyo qui conduirait inévitablement à une usure très rapide et parfois importante de l’ensemble de la corde.

Par Rédaction Millet Vendredi 24 juin 2011


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
veronique
Etoile d'or
Etoile d'or

Messages : 420
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : seignelay

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  veronique le Ven 22 Juil 2011 - 20:37

ça marche aussi pour ma corde à sauter...... geek lol!
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  Admin le Ven 22 Juil 2011 - 20:43

Ça dépend combien de fois tu as sauté dessus... Laughing


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
veronique
Etoile d'or
Etoile d'or

Messages : 420
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : seignelay

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  veronique le Sam 23 Juil 2011 - 13:16

si je saute dessus je me casse la gueule.......... scratch lol! lol!
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

L'encordement, noeuds de base.

Message  Admin le Jeu 6 Oct 2011 - 21:28

Outre le classique nœud de chaise simple ou double, voici le double huit pour s'encorder sur son baudrier.


En escalade comme en alpinisme, l’encordement s’effectue directement sur le harnais. En effet, il est interdit de s’encorder via un mousqueton. Nous avons vu précédemment que le petit axe du mousqueton est le moins résistant et si, par malheur, une chute importante s’effectue sur cet axe, la probabilité de la rupture de ce dernier est élevée. Autrement dit, on vous ramasse à la petite cuillère… (bon, ça dépend de la hauteur de la chute, bien sûr... C’est juste une « gifle pédagogique »…).

Comment s’encorder ?

Tout simplement en nouant la corde au harnais grâce à un double nœud de huit. Comme ceci :

Sur un harnais possédant un anneau d’assurage et deux points d’encordement, il est impératif de faire le noeud dans les 2 points d’encordement. En effet, malgré le fait que l’anneau d’assurage soit l’élément du harnais qui puisse supporter la plus grande charge (25 kN), les points d’encordement sont renforcés contre le frottement de la corde, contrairement à l’anneau.

Pour les harnais possédant un simple point d’encordement, la corde est nouée sur celui-ci.

ATTENTION : toujours s’encorder sur le ou les point(s) d’encordement du harnais, jamais sur la ceinture ou sur les porte-matériel. Cette remarque concerne surtout les enfants (et les lobotomisés, de naissance ou après opération…).

Source nospot.org


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
thierry.severine
Etoile d'or
Etoile d'or

Messages : 392
Date d'inscription : 08/04/2011
Localisation : Liège

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  thierry.severine le Ven 7 Oct 2011 - 13:35

Le nœud à connaitre , c'est le seul nœud accepté en compétition :!:
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  Admin le Sam 8 Oct 2011 - 13:27

thierry.severine a écrit:Le nœud à connaitre , c'est le seul nœud accepté en compétition :!:
Je ne le savais pas.
J'utilise de préférence le nœud de chaise, très rapide à faire, même sans regarder le mouvement, et dans le noir !
Mais pour faire le double nœud de chaise, on est obligé de regarder.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Les différentes techniques d’assurage

Message  Admin le Sam 8 Oct 2011 - 13:35

Les différentes techniques d’assurage :

L’escalade en moulinette

Cette technique consiste à grimper sur une corde à simple préalablement placée au sommet de la voie.


Le grimpeur s’encorde sur un brin et l’assureur place son système d’assurage sur l’autre brin. Il suffit à l’assureur d’avaler le mou au fur et à mesure de la progression du grimpeur. Lorsque ce dernier arrive à la fin de la voie, l’assureur le fait redescendre jusqu’au sol.

La « moulinette » est la technique d’assurage utilisée en salle et sur « falaise-école ». Elle est très sécurisante car il n’y a pas de chute, la corde étant toujours tendue, ou presque.



_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  Admin le Mer 12 Oct 2011 - 14:35

L’escalade en tête

Grimper en tête consiste à gravir un rocher, une falaise, … sans que la corde soit attachée au sommet de la voie. Il est donc nécessaire de se protéger au fur et à mesure de l’ascension en mousquetonnant la corde grâce à des dégaines sur les points de protection.

Ces points de protections sont soit installés à demeure (rocher équipé) soit placé par le grimpeur (coinceurs, pitons, …). En cas de « dévissage », la dernière dégaine placée enrayera la chute du grimpeur de tête (le premier de cordée).

Contrairement à la moulinette ou l’assureur avale le mou, il doit dans ce cas laisser filer la corde dans le système d’assurage afin de na pas gêner le premier dans sa progression.

Lorsque le grimpeur arrive à la fin de la longueur, il se vache et installe un relais. Il pourra alors assurer le second (qui était l’assureur pendant l’ascension du premier). Le second récupère les dégaines (et les coinceurs si utilisation de protection) et rejoint le premier au relais. Généralement, afin d’éviter des manipulations de corde et le transfert du matériel de progression, le second grimpe en premier dans la longueur suivante et ainsi de suite.

Avec l’escalade en tête apparaît le relais. Mais au fait, qu’est-ce qu’un relais ?


Un relais est une étape, au milieu ou au sommet d’une voie, constituée de plusieurs ancrages reliés entre eux. Sur les voies de plusieurs longueurs, la progression s’effectue de relais en relais. Le premier grimpeur atteint le relais, est rejoint par le second, qui repart de ce relais en premier de cordée pour atteindre le suivant et ainsi de suite.

Le relais comporte toujours 2 point minimum, reliés entre eux par une ou des sangle(s) (ou cordelette(s)). L’angle formé par les sangles doit être le plus petit possible, afin de réduire la force de traction sur les ancrages.

Les ancrages des relais sur rocher équipé sont déjà en place, il suffit de placer la ou les sangle(s) afin de pouvoir assurer son second.

Sur rocher non-équipé, les ancrages doivent être placés. Ce seront des pitons, des coinceurs, des broches à glace (pour l’alpinisme), parfois un becquet rocheux ou un arbre. Dans tous les cas, la prudence sera de mise. Et il vaut mieux ne pas se tenir aux deux ancrages préconisés comme minimum. Un troisième est le bienvenu afin d’augmenter la protection du relais.

Jérôme en tête dans la Contamine Negri au Tacul.



_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  Admin le Sam 15 Oct 2011 - 18:34

La descente en rappel

La descente en rappel consiste à passer une corde jusqu’à son milieu à travers des anneaux (anneaux de rappel) au sommet d’une voie et à lancer dans le vide les deux brins de la corde. On descend ensuite le long de la paroi à l’aide d’un descendeur. Arrivé au relais inférieur, ou au sol, il suffit de tirer sur un brin afin de récupérer la corde. D’où le nom de rappel.
Ne jamais oublier de nouer ensemble les 2 bouts de cordes pour éviter tout accident.

Jérôme en rappel aux Gaillands.



_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  Admin le Sam 5 Nov 2011 - 8:04

Là ils ont fait très très très fort ! affraid
A voir et revoir sans modération bounce (sauf juste avant de partir en montagne)...



_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
lomdumtblanc
Pulsar
Pulsar

Messages : 2147
Date d'inscription : 05/05/2011
Localisation : Les Houches

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  lomdumtblanc le Sam 5 Nov 2011 - 9:48

Que des scènes cultes! geek
avatar
Photonum
Etoile de diamant
Etoile de diamant

Messages : 860
Date d'inscription : 31/03/2011
Age : 49
Localisation : Bretagne dept 35

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  Photonum le Dim 6 Nov 2011 - 13:16

What a Face affraid


_________________
http://www.photonum.net
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  Admin le Lun 7 Nov 2011 - 10:31

Le mouflage en alpinisme.

Cette technique permet la remontée d'un compagnon de cordée dans une situation difficile, par exemple une chute de crevasse.
Le principe est de créer une démultiplication à l'aide de mousquetons voire de poulies.

Source nospot.org

Illustration d'un mouflage par Maël. Là c'est aux Gaillands, mais le principe du montage est le même.




Voir ici le dossier complet.





_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
lomdumtblanc
Pulsar
Pulsar

Messages : 2147
Date d'inscription : 05/05/2011
Localisation : Les Houches

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  lomdumtblanc le Mar 11 Nov 2014 - 10:12

Je l'ai toujours dit: "une corde non ancrée sur un point dur ne sert à rien!". La preuve: même en étant préparés les gars apprennent à voler!!! && (NB: faire des nœuds sur sa corde pour qu'ils se coincent dans la neige...)

http://www.youtube.com/watch?v=kxArSDMsiQI


_________________
Mon site : http://www.geologie-montblanc.fr/
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  Admin le Mar 11 Nov 2014 - 17:57

Marcher encordé sur glacier, si un pont casse, tout le monde descend. !.
La vidéo montre que le gars qui assure atténue le choc sur le relai qui risquerait bien de sauter sans cela.
Seul un ancrage à toute épreuve permet de supporter le choc... si on a décelé le risque.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix

Contenu sponsorisé

Re: Le matériel d'escalade et son utilisation

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 11 Déc 2017 - 12:07