Bienvenue sur le forum "Mont Blanc Chamonix".
Inscrivez vous pour participer, et avoir accès à toutes les fonctions.
C'est facile et gratuit.

Mail de confirmation de votre inscription : Surveiller votre boite Spam.

Nous vous demandons une petite présentation individuelle après votre inscription comme nouveau membre, avant de poster vos messages, c'est ici :
http://montblanc-chamonix.forumgratuit.fr/f4-accueil-et-presentations-news-du-forum
Faites nous part de vos sorties : Ski, Snow, Alpinisme, Randos, Escalade, Vol libre etc... Vos photos et Vidéos.

L'IRD est en pointe pour détecter les eaux liquides sous les glaciers

Partagez
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

L'IRD est en pointe pour détecter les eaux liquides sous les glaciers

Message  Admin le Mer 23 Nov 2011 - 20:58

L'IRD est en pointe pour détecter les eaux liquides sous les glaciers. Par RFI : IRD/ Marie-Noëlle Favier

(Où l'on voit un lien qui pointe vers le site).

Au pied du glacier Artesonraju, l'hydrologue Bernard Pouyaud recueille des données sur les débits d'eau au sortir du glacier. Ces mesures permettent des comparaisons dans le temps sur les climats. (Pérou)

Alimentation en eau, gestion des risques glaciaires… Des géophysiciens de l'Institut de recherche pour le développement (IRD) sont en pointe dans le développement d’une méthode novatrice basée sur la résonance magnétique des protons. Grâce à cette technique ils sont en mesure de retrouver l'eau perdue sous les glaciers ou dans le sous-sol et d'en évaluer le volume.

Plus de 99 % de l'eau douce de la planète se trouve dans les glaces ou sous la terre. La technique mise au point par les scientifiques de l'IRD « intéresse aussi bien les régions semi-arides, où l’eau est une ressource stockée en profondeur, que les zones de montagne tropicales, telles que les Andes ou l’Himalaya, où, dans un contexte de changement climatique, l’eau glaciaire peut constituer une source de risque majeure », expliquent les chercheurs.

Le milieu souterrain étant caractérisé par de nombreuses discontinuités que l'on ne peut pas percevoir depuis la surface, les géophysiciens ont développé des techniques d’exploration indirecte et, depuis quelques années, une équipe de chercheurs de l’IRD du Laboratoire d’étude des transferts en hydrologie et environnement (LTHE) développe une méthode basée sur la résonance magnétique des protons (RMP), en collaboration avec le http://www.brgm.fr/Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et le Geophysical Institute of Israel.. Cette méthode permet d'étudier de manière non intrusive l'eau dans les roches, à une profondeur comprise entre 0 et 100 mètres environ.

Cette technique peut prévenir de grands dangers car il arrive en effet que l'eau perdue en surface soit piégée sous les glaciers au risque de se vidanger brutalement à l'instar du glacier de Tête Rousse, en Haute-Savoie petit par sa taille (0,08 km²) mais dont la poche d’eau sous glaciaire de 80 000 m3 s’est brutalement libérée en 1892, faisant 175 morts en aval.

La page RFI


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Nicolas
Admin

Messages : 3224
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 36

Re: L'IRD est en pointe pour détecter les eaux liquides sous les glaciers

Message  Nicolas le Mer 23 Nov 2011 - 21:54

Michel a écrit:[center][b]L'IRD est en pointe pour détecter les eaux liquides sous les glaciers.

(Où l'on voit un lien qui pointe vers le site).Cette technique peut prévenir de grands dangers car il arrive en effet que l'eau perdue en surface soit piégée sous les glaciers au risque de se vidanger brutalement à l'instar du glacier de Tête Rousse, en Haute-Savoie petit par sa taille (0,08 km²) mais dont la poche d’eau sous glaciaire de 80 000 m3 s’est brutalement libérée en 1892, faisant 175 morts en aval.


C'est une bonne chose Smile

    La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû 2017 - 4:35