Bienvenue sur le forum "Mont Blanc Chamonix".
Inscrivez vous pour participer, et avoir accès à toutes les fonctions.
C'est facile et gratuit.

Mail de confirmation de votre inscription : Surveiller votre boite Spam.

Nous vous demandons une petite présentation individuelle après votre inscription comme nouveau membre, avant de poster vos messages, c'est ici :
http://montblanc-chamonix.forumgratuit.fr/f4-accueil-et-presentations-news-du-forum
Faites nous part de vos sorties : Ski, Snow, Alpinisme, Randos, Escalade, Vol libre etc... Vos photos et Vidéos.

Les piolets d'or

Partagez
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Les piolets d'or

Message  Admin le Sam 23 Avr 2011 - 22:40

Comme l’an dernier, deux expéditions n’ont pu être départagées parmi les six en lice pour le choix final du “Piolet ascension 2010”. La première équipe, les Japonais Yasushi Okada et Katsukata Yokoyama, ont été récompensés pour l’audacieuse “ligne” de leur ouverture en face sud-est du mont Logan (5 959 m) au Canada. « Ces gars-là sont positifs en tous points ! », assurait le président du jury, Greg Child. Les seconds lauréats (ex-æquo) sont les membres, de l’équipe “Big Walls Greenland” pour leurs ouvertures incroyables à partir de leur voilier camp de base. Ça a dû séduire l’amateur de grandes verticales qu’est le président du jury. « Ils ont fait quelque chose de très compliqué au niveau logistique, mais dans un esprit superbe ».


Les grimpeurs de Big Walls du Groënland et la cordée japonaise au mont Logan ont été récompensés.
Source "Dauphiné libéré".


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Nicolas
Admin

Messages : 3210
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 36

Re: Les piolets d'or

Message  Nicolas le Sam 23 Avr 2011 - 23:05

Cette manifestation récompense chaques annnées de grandes personnalités de la montagne
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Interview Sir Doug Scott

Message  Admin le Sam 21 Mai 2011 - 20:55

Interview Sir Doug Scott - 16 Avril 2011 Propos recueillis par Rodolphe Popier. Remerciements à Franck Lecoutre (Photos) et Renée Dumas (Traduction) roroz.canalblog.com

A l'occasion des Piolets d'Or, après Chris Bonington j'ai eu le privilège de rencontrer Sir Doug Scott, légende vivante de l'alpinisme qui était honoré cette année du 3ème Piolet d'Or Carrière, après Walter Bonatti et Reinhold Messner. Rencontre d'un être authentique, pince-sans-rire, à la pensée aussi complexe qu'elle est en perpétuelle élaboration!

- Pourquoi avez-vous accepté de recevoir une telle récompense, après Walter Bonatti et Reinhold Messner ?

- Je l'ai accepté car c'est une surprise et j'ai pensé que c'était très gentil de la part des gens qui ont pensé à moi pour le recevoir. J'ai pensé aussi que ce serait l'occasion de soutenir l'escalade traditionnelle, d'avoir l'occasion de demander aux italiens : « Pourquoi est-ce que vous spittez chaque paroi, pourquoi ne classez-vous pas certaines parois au titre du patrimoine, pour les réserver à l'escalade traditionnelle ? ».

- Pensez-vous que cela soit possible à réaliser ?

- Eh bien je pose la question. Avant tout, les gens doivent maîtriser leur utilisation de la perceuse à tout va, et le faire passer dans l'éducation. Et justement, la cérémonie des Piolets d'Or est un excellent moyen d'affirmer : « Nous pensons que les meilleurs sont ceux qui se passent de perceuse ! Si vous l'utilisez, vous ne serez pas parmi les meilleurs ! Vous êtes des moins que rien, vous mériteriez de vous faire écraser les doigts avec un pigger map !!! ». C'est ce qui devrait arriver à ces gens ! Il y a par exemple des grimpeurs d'Afrique du Sud qui ont ouvert deux belles classiques en style traditionnel, et les Suisses ont déboulé et se sont mis à tout percer, ils ont mis des spits partout !

- Est-ce une habitude si spécifique aux Suisses ?!

- Oui, partout ! Steve Sustad a ouvert des voies superbes dans le nord du Kenya, en pur style traditionnel, et les Suisses sont passés juste après et ont tout percé ! Je ne sais pas, sans doute l'effet dévoyé de leur service civique ?!

- Mais n'existe-t-il pas d'institution internationale qui puisse réguler ça ?

Non, je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'établir une politique en ce sens, mais plutôt que la communauté des alpinistes devrait se mobiliser d'elle-même.

- Pensez-vous que les valeurs de l'alpinisme soient en contradiction avec celles de la société d'aujourd'hui et pensez qu'un événement comme les « Piolets d'Or » puisse attirer l'attention du grand public sur notre activité ?

- Personnellement, je ne pense pas que l'alpinisme soulèvera jamais l'intérêt de la société globale, je ne pense pas que ce soit tellement important. Je pense plus important que les « Piolets d'Or » parviennent à réunir l'ensemble des grimpeurs et continuent d'affirmer : « Nous pensons que les meilleurs sont ceux qui grimpent par des moyens traditionnels », comme ces gars par exemple (désignant Bjorn-Eivin Artun, un des nominés qui entre juste dans la pièce) !

- Que représente la montagne dans votre vie, est-ce un sport, un mode de vie, un sentier introspectif et spirituel ?

- C'est de toute évidence un mode de vie, ça aide de bien des façons à appréhender la vie. Vous revenez d'une bonne escalade après 2 mois en Himalaya, ça vous change de la routine, vous avez plus d'enthousiasme pour faire ce qui doit être fait.

Aussi parce que...Bon ça dépend ce que vous faîtes, mais lorsque vous vous êtes concentré plusieurs jours d'affilée à chaque instant pour survivre, quand vous vous savez enfin sorti d'affaire, vous vous sentez alors basiquement vivant et votre esprit se met à ralentir, interrompt ses bavardages incessants. Et ce moment, à la fin de l'escalade, lorsque le processus de la pensée ralentit et que vous vous apprêtez à redescendre dans la vallée, eh bien c'est le meilleur moment !

Car à cet instant, vos pensées deviennent juste assez lentes pour pouvoir s'en détacher et vous découvrez alors qu'il y a un espace significatif entre cette pensée et la suivante, qu'il y a un entre-deux de la pensée qui est vraiment tranquille. Et vous semblez alors avoir une conscience plus large de chaque chose. Vous devez faire de l'espace dans votre esprit pour connaître ces choses. Sinon vous allez juste d'une pensée à l'autre, comme le ronronnement incessant d'un wagon de train !

- Vous êtes entrain de me parler de méditation en fait !!

- Oui ! Mais en fait vous pourriez ne pas risquer votre vie en allant au Kangchenjunga pour y arriver, il vous suffirait juste de vous installer sur vos toilettes pour y arriver !!

- Si vous aviez une ascension à retenir parmi toutes celles que vous avez faîtes, laquelle choisiriez vous ?

- Eh bien c'était très bien avec Jean Afanassief, même si nous ne sommes pas arrivés au bout de l'arête Est du Makalu. Nous étions à seulement 100m du sommet, le temps était incertain et nous devions redescendre, après 10 jours de voyage à très haute altitude.

Avant ça, la même avec Georges Bettembourg et Roger Baxter-Jones, en 1980 sur la même route, nous avions vraiment touché nos limites.

Mais il y en a eu tant d'autres de 1975 à 1985, juste des journées exceptionnelles de grimpe avec des personnes comme Jean, Georges, Roger, Dougal en particulier, Mick Burke, Nick Estcourt...Tous étaient tous de bons gars, on s'est tellement marrés ensemble.

- Vous êtes nostalgique parfois ?

Oh oui, triste même qu'ils ne soient plus là...

- Et si vous vouliez grimper dans votre prochaine vie avec un compagnon de cette vie là, lequel choisiriez vous ?

- (silence) Dur à dire, je dirais n'importe lequel de ces types : Chris Bonigton, Greg Child, Jean Affanassief, Georges, Dougal Haston…Ils étaient tous différents, mais ils ont avant tout été honnêtes avec eux-mêmes et vous savez, quoiqu'il advienne ensuite, vous devez faire face à ce que vous avez pu faire dans cette vie.

- J'ai remarqué que vous aviez une affection spéciale pour le Kangchenjunga, est-ce que je me trompe ?!

Oh oui, j'ai été trois fois dans la région du Kangchenjunga et c'est vraiment un endroit fantastique, plus calme comparé à l'Everest ou au K2, et beaucoup moins commercialisé.

Ce qui est curieux, après le Mont Kailash il est considéré comme la montagne ayant sous doute la plus grande signification religieuse pour les gens résidant à ses pieds. Mais il y a également une chose étrange, saviez-vous qu'Hitler avait eu connaissance d'anciens parchemins, d'informations venant des aryens affirmant qu'il y avait une grotte menant au Kangchenjunga ? Pour cette raison, Hitler était intéressé par le Kangchenjunga et avait envoyé des enquêteurs dans la région pour en savoir plus !

- Et comment était l'escalade, est-ce que c'est une de vos meilleures ascensions aussi ?

- Oh oui ! C'était la première fois qu'une des trois plus grosses montagnes était grimpée en style léger, sans oxygène et par une voie entièrement nouvelle.

(NDLR : la voie ouverte par l'équipe indienne lors de la seconde ascension deux ans auparavant en 1977 rejoint l'arête Nord à 7700m au « Sugarloaf », mais la voie ouverte par Scott, Boardman et Tasker longe en contrebas cette même section de l'arête Nord sans la toucher)

- Avez-vous déjà eu la sensation après avoir grimpé une montagne de ne pas l'avoir vraiment gravi ?

- Une chose intéressante. À une époque, je voulais à tout prix gravir le K2 (en vérité, j'y suis allé 4 fois). Et une fois, il y a eu un matin très étrange où j'ai basculé dans une vie parallèle. Et dans cette autre vie, je savais tout du K2 comme si je l'avais grimpé, comme si nous avions réellement atteint notre objectif ! Et alors de façon incroyable, mon envie de le grimper s'est évaporée ! Comme si je l'avais déjà grimpé, c'est pratique !! Mais je l'ai noté quelque part, et Jim Wickwire, qui a aussi grimpé le K2, m'a dit qu'il avait eu la même impression sur l'Everest, il avait cru qu'il grimpait l'Everest dans une autre vie !

(NDLR : Doug Scott a tenté le K2 à 4 reprises mais en a bien atteint le sommet avec Steve Sustad par la voie normale en 1983 ! Lors de la même expédition, il faut mentionner sa tentative poussée sur l'éperon Sud, que concluera Tomo Cesen en 1986.)


Rod_et_Doug


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Interview Sir Chris Bonington

Message  Admin le Mer 25 Mai 2011 - 8:57

Interview Sir Chris Bonington - 15 Avril 2011

A l'occasion des Piolets d'Or et pour Kairn.com, j'ai pu rencontrer à nouveau Sir Christian Bonington, légende vivante et ambassadeur international de l'alpinisme. Mr Bonington était déjà venu présider le Jury des Piolets d'Or en 2002 et mon ami Hubert Giot, alors président du Groupe de Haute Montagne, m'avait invité à passer une journée de rêve avec ce grand monsieur. Retour sur notre bref échange à Chamonix cette année, en présence de Ben Ribeyre, mon collègue de Kairn.

- Vous êtes venu au piolet d'or en 2002 comme président du jury et vous revoilà cette année, pourquoi ?

- Hé bien je suis d'abord venu pour féliciter Doug pour son Piolet d'Or carrière, qu'il mérite amplement, et aussi pour assurer la promotion de mon dernier livre « Les horizons lointains » (Aux Editions Nevicata).

- Pensez-vous que les valeurs de l'alpinisme sont bien représentées par cette cérémonie et ne pensez vous pas que celles-ci sont en contradiction avec celles de la société d'aujourd'hui ?

- Oui je pense que l'alpinisme a fait face à de nombreuses évolutions dans son histoire avec l'apparition de nouvelles activités, en particulier avec l'introduction pour nos enfants dans le monde développé de l'escalade Indoor. Du coup les jeunes débutent majoritairement par l'escalade Indoor, qui est purement athlétique, et préfèrent l'escalade sportive qui, je le dis une fois encore, est contraire aux valeurs de l'escalade traditionnelle que j'aime.

Je pense que l'histoire de l'escalade traditionnelle a montré qu'il fallait avoir le moins d'impact possible sur la montagne. Et je pense que la chose importante ici, Doug Scott a beaucoup insisté là-dessus quand il était le juge, c'est de dire que les piolets d'Or doivent vraiment soutenir et valoriser l'éthique et les principes de l'escalade d'aventure. Je pense qu'il est également très important pour les institutions dirigeantes de la montagne quelles qu'elles soient (UIAA...) d'encourager et défendre ces principes fondamentaux.

- Vous êtes certainement l'un des grands alpinistes ayant su le mieux médiatiser sa pratique du haut niveau, à travers l'écriture de nombreux livres et des conférences sur tous les continents. Pensez-vous que sur ce plan, les alpinistes et les médias doivent faire un effort de communication aujourd'hui ?

- Je ne sais comment cela se passe ici en France, mais au Royaume Uni, il y a une littérature très riche écrite par les grimpeurs d'avant garde, comme Andy Cave, Mick Fowler, Steven Venables, Peter Boardman, Joe Tasker...Tous sont des alpinistes remarquables mais aussi à la base de bons écrivains et je dirais que c'est la même chose actuellement aux USA.

- Mais est-ce que le grand public connait les noms et les livres de ces grands alpinistes ?

- Non, il ignorent tout d'eux ! Je crois qu'une partie du problème réside dans le fait que les grands médias non spécialisés peinent à voir au delà des superlatifs faciles et du Mont Everest ! Ils sont juste basiquement obsédés par les simples records : records de vitesse sur l'Everest, du plus jeune grimpeur sur l'Everest...Ce que font ces personnes sont de belles réussites mais s'agissant de l'histoire du développement de l'alpinisme, c'est complètement hors de propos !

Et malheureusement, je crois qu'ainsi les médias se sont d'autant plus éloignées de ce qu'est réellement l'alpinisme. Au Royaume Uni, le problème est accentué par certaines personnes très médiatisées, des gens comme Bear Grills ! Un type sympa, il était durant un temps le plus jeune britannique à s'être rendu au sommet l'Everest et il poursuit maintenant une brillante carrière à la télévision, menant ces genres d'émissions à la mode sur l'aventure. Il est donc très médiatisé et bien connu de la part du grand public...mais ce n'est pas un grimpeur !! A côté de cela, des gens comme Andy Cave, Mick Fowler sont totalement inconnus du grand public alors que ce sont des alpinistes remarquablement accomplis. Je suppose que c'est la même chose en France, vous avez des grimpeurs remarquables réalisant des choses exceptionnelles mais qui restent invisibles pour le grand public.

- Vous êtes toujours très actif, furetant ça et là sur la planète montagne. Quelles joies trouvez-vous encore à parcourir les massifs de notre planète ?

J'aime toujours aller en montagne et grimper. Et même avec deux ou trois degré de difficulté en moins par rapport à ce que je faisais quelques années auparavant, ça n'a pas d'importance, je suis toujours heureux d'être en montagne.

- La joie est la même ?

Je ne dirais quand même pas cela ! Quand vous essayez de faire une voie que vous auriez facilement passé 5 années auparavant et que là, désormais, vous devez vous battre !

- Quel regard portez vous sur votre parcours ? Que représente la montagne pour vous : sport, mode de vie, démarche spirituelle ?

Pas spirituelle, je dirais que c'est bien au delà d'un sport, c'est juste un mode de vie très profond. J'aime la beauté des montagnes, j'aime le côté exploratoire de l'escalade, aller là où personne n'est encore passé, où il faut trouver son chemin, dans le cadre de petites expéditions entre amis. En Juin, je serai ainsi avec de vieux amis en Himalaya dans une vallée qui n'a jamais été explorée auparavant, avec des pics d'environ 5500m, des tas de neiges sur lesquels nous monterons faire des photos !!

- Si vous deviez retenir une ascension parmi toutes celles que vous avez effectuées, laquelle choisiriez vous ?

Je dirais le Shivling (NDLR : en 1983) parce qu'il s'agissait de la première de son sommet Sud-Ouest, juste Jim Fotheringham et moi, c'était une belle ascension en beau style alpin, en traversée, menée de façon complètement spontanée, oui c'est celle-ci que je retiendrais.

- Et si vous deviez choisir un compagnon pour repartir grimper dans une prochaine vie, qui choisiriez vous ?

Oh ça alors, c'est une question difficile !

- Don Whillans ?!

(rires) Non !!! Don Whillans...

Je pense Tom Pattey, c'était tellement drôle d'être avec lui ! Tom et sinon en dehors de Tom, l'ami le plus proche que j'ai jamais eu, Nick Escourt. Nous avons réalisé ensemble de belles escalades ensemble et dans mes grandes expéditions, il était toujours d'un grand soutien, le genre de personnes à qui vous pouviez passer de grandes responsabilités. Donc oui je dirais Nick Estcourt.


Rod et Chris


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Nicolas
Admin

Messages : 3210
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 36

Re: Les piolets d'or

Message  Nicolas le Jeu 14 Mar 2013 - 16:59

Une expédition française nominée aux Piolets d'Or 2013

Les 6 nominés pour Piolets d'Or 2013 ont été révélés. Une expédition française a été sélectionnée. Et pour la première fois, c’est le GMHM, le Groupe Militaire de Haute Montagne de Chamonix, appartenant à l’EMHM, qui est cité avec l’ascension du Kamet en Inde par Sébastien Bohin, Didier Jourdin, Sébastien Moatti et Sébastien Rattel.

Les récompenses sont attendues le 6 avril.
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: Les piolets d'or

Message  Admin le Lun 8 Avr 2013 - 16:47

Les XXes Piolets d’or ont honoré le style alpin pur
Manu Rivaud, montagnes-magazine.com

À Chamonix et Courmayeur, fin mars dernier, le jury des XXes Piolets d’or présidé par l’Américain Michael Kennedy a récompensé l’ascension slovène du K7 ouest et celle américaine du Saser Kangri II. >>> Suite


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
gilles88
Etoile d'argent
Etoile d'argent

Messages : 183
Date d'inscription : 31/03/2011

Re: Les piolets d'or

Message  gilles88 le Mar 9 Avr 2013 - 8:17

Est ce la fin des piolets d'or?

En décernant sans distinction un piolet d’or à chacune des expéditions nommées à cette 21ème édition le 5 avril dernier à Courmayeur, le jury présidé par le britannique Steve Venables a voulu souligner la vivacité du style alpin et de l’exploration sur les sommets du monde. Toutes ces ascensions, superbes, méritaient effectivement d’être mises en valeur publiquement via leurs nominations aux 21èmes Piolets d’Or. En revanche elles ne méritaient pas d’être récompensées ainsi par un prix identique, tant trop de facteurs caractérisant ces ascensions diffèrent.

Ainsi ce jury a-t-il manqué, à Courmayeur le 5 avril, de servir l’alpinisme en omettant de souligner ces différences. Qui peut aujourd’hui récompenser l’ascension du Nanga Parbat par l’arête Mazeno de la même manière que l’ascension de la Proue de Shiva, sans la moindre amertume ? Les choix de nominations du jury étaient pourtant prometteurs.


Avoir agi ainsi, c’est négliger les notions d’engagement, les problèmes liés à l’altitude et les capacités des hommes à innover. C’est brouiller les repères des générations futures. C’est se renier en partie, et renier l’histoire de l’alpinisme. C’est négliger l’art de gravir les plus hauts sommets et ses artistes, et encore se moquer des ascensions nommées aux vingt premières éditions des Piolets d’or et qui n’ont pas été récompensées par ce prix, resté référent jusqu’à aujourd’hui.
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: Les piolets d'or

Message  Admin le Mar 9 Avr 2013 - 16:19

Avec la démagogie de vouloir plaire à tous, c'est comme cela que l'on détruit tout.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix

    La date/heure actuelle est Lun 26 Juin 2017 - 10:41