Bienvenue sur le forum "Mont Blanc Chamonix".
Inscrivez vous pour participer, et avoir accès à toutes les fonctions.
C'est facile et gratuit.

Mail de confirmation de votre inscription : Surveiller votre boite Spam.

Nous vous demandons une petite présentation individuelle après votre inscription comme nouveau membre, avant de poster vos messages, c'est ici :
http://montblanc-chamonix.forumgratuit.fr/f4-accueil-et-presentations-news-du-forum
Faites nous part de vos sorties : Ski, Snow, Alpinisme, Randos, Escalade, Vol libre etc... Vos photos et Vidéos.

La coupable : Une haute pression anormale et très persistante.

Partagez
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

La coupable : Une haute pression anormale et très persistante.

Message  Admin le Mer 27 Avr 2011 - 13:36

Une haute pression anormale et très persistante.

La carte, empruntée à la météo américaine (faut pas trop en demander à la nôtre !...), montre une forte anomalie positive de pression (jaune/orangé)
sur l'Ouest de l'Europe. C'est le bilan de... 3 mois. Dans le même temps, forte anomalie négative (bleu/magenta) sur l'Europe Centrale.
En clair, les pressions trop hautes forment, depuis au moins 3 mois, barrage aux perturbations atlantiques qui devraient apporter de l'eau, une sorte de "bouclier pluvial" (bon, ça va, c'est encore orienté...).
Très peu d'espoir pour la fin du mois. Sauf orages locaux avec lesquels des excès sont toujours possibles. [principe de précaution !]
Vu aussi que, jusqu'à Octobre, les températures sur la France, ainsi que les précipitations, sont prévues "normales". On peut en déduire que nous ne serions pas dans un schéma de type "2003". Mais grande prudence (et indulgence) pour ces prévisions saisonnières expérimentales. JJ Thillet.

[/img]


Dernière édition par Michel le Ven 6 Mai 2011 - 17:46, édité 1 fois


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Nicolas
Admin

Messages : 3227
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 38

Re: La coupable : Une haute pression anormale et très persistante.

Message  Nicolas le Ven 6 Mai 2011 - 17:22

La carte ne s'affiche pas Michel Sad
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: La coupable : Une haute pression anormale et très persistante.

Message  Admin le Ven 6 Mai 2011 - 17:48

Merci Nicolas.
L'informatique et moi... Embarassed
J'ai fait autrement, je pense qu'elle est maintenant visible.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Nicolas
Admin

Messages : 3227
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 38

Re: La coupable : Une haute pression anormale et très persistante.

Message  Nicolas le Ven 6 Mai 2011 - 17:55

Ca marche Very Happy Very Happy Very Happy

Qu'est qui peut faire que les hautes pressions restent sur l'Europe et moins ailleurs ?
avatar
Admin
Admin

Messages : 3762
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Massif du Mont Blanc

Re: La coupable : Une haute pression anormale et très persistante.

Message  Admin le Ven 6 Mai 2011 - 18:35

Difficile pour moi de répondre. Serge pourra mieux le faire.
En météo il y a des récurrences et des blocages.

Une situation s'auto alimente est peut durer longtemps. Il faut alors des dépressions très puissantes pour arriver à "passer" et même souvent la situation antérieure se réinstalle.
On connait cela pour les flux de Sud S/O qui peuvent se manifester tout un hiver.
Il y a probablement des oscillations telles que la NAO qui figent des situations durant des mois.

Météo France vient d'annoncer que ce blocage peut durer encore des semaines, voir des mois, avec une sécheresse qui s'accentuera.
Quand une sécheresse est installée, les sols secs accentuent le phénomène, et les petites perturbations ont tôt fait de perdre leur humidité, alors que des sols humides sont beaucoup plus favorables à acheminement de l'air humide et pluvieux jusque chez nous.

Et puis il y a des équilibres, lorsque de l'air chaud monte en direction du Nord, il y a d'autres régions où c'est le contraire, c'est l'air froid qui descend, et il y a équilibre sur le plan global.


_________________
Mon site : http://www.glaciers-climat.fr/
Notre chaine Viméo : https://vimeo.com/channels/chamonix
avatar
Serge
Etoile de bronze
Etoile de bronze

Messages : 89
Date d'inscription : 28/03/2011

Re: La coupable : Une haute pression anormale et très persistante.

Message  Serge le Sam 7 Mai 2011 - 8:39

Il y a toujours eu des situations que l'on peut qualifier d'extrêmes ou exceptionnelles.
Les années 60 il y a eu de nombreux étés vraiment humides et frais. Il pleuvait souvent sous une circulation d'ouest maritime.
A contrario, les années 90 ont vu des hivers secs et longuement anticycloniques.
C'est ce qui faisait dire à nos anciens paysans "années de vaches grasses, années de vaches maigres", agissons donc en conséquence.
Dans nos sociétés actuelles, tout a changer, comme vous pouvez vous en rendre dompte.

Pour en revenir au climat, comme le dit Michel, il y a souvent équivalence entre l'air froid qui s'écoule du nord et l'air chaud qui remonte du sud. C'est en gros ce qui engendre notre météo avec toutes les disparités qui peuvent en découler.

Mais actuellement, sans remâcher l'effet du réchauffement, force est de constater que la banquise a perdu 1 million de km 2 de sa surface. Et que les températures dans les hautes latitudes sont à la hausse.
En partant d'un mécanisme ou ce million de km 2 n'est pas perdu, une suite aléatoire mais justifiable peut être envisagée sur les déroulements atmosphériques.
Puisque de nombreuses décennies ont travaillées avec cet état de départ.
Aujourd'hui, la hausse des températures, les pertes de plus en plus importantes des masses de banquise réintroduisent de nouvelles bases, forcément.
Donc si le système reste toujours aléatoire, vu la théorie du chaos, il semble évident que des rétroactions complexes se mettent en place. Résultat: sur un fait de départ peu changeant, on obtient des résultats simplifiés comme, les glaciers Scandinaves augmentent et les glaciers Alpins diminuent; et vive versa lors des NAO positives ou négatives.
Or actuellement, les glaciers Scandinaves et Alpins régressent en même temps.

C'est sur la banquise que se jouent des mécanismes importants de rétroactions climatiques. L'évolution de la surface recouverte de glace tout au long de l'année influe sur les interactions entre eau, air, glace et rayonnement solaire.

Nous sommes donc dans un système de très courte échéance qui demande beaucoup de prudence, un constat de réchauffement indéniable et des extrapolations qui semblent "extrêmes".

Une étude a également montré que les pressions ont eu tendance à augmenter depuis une quarantaine d'années sur les latitudes moyennes comme la France. Effet de rétroaction ? Effet transitoire ?

Toujours est-il que pour le moment nous sommes dans la configuration de 1976 pour la sécheresse.

Les flux continentaux sont actuellement majoritaires et on voit ce qu'ils apportent; de la neige en plaine et très peu en montagne. Et des froids qui ne sont pas à la hauteur des flux.


Contenu sponsorisé

Re: La coupable : Une haute pression anormale et très persistante.

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 10 Déc 2018 - 15:11